ÉCO-RESPONSABLE

Quelques chiffres…
– 600 containers poubelles
- 53 tonnes de déchets recyclés
- 400 personnes salariées et bénévoles participent aux opérations de nettoyage pendant et après le festival.
- 22 000L d’eau distribués grâce aux fontaines publiques (soit une économie de 15 000 bouteilles en plastique)
Pour un camping super propre…
Le festival organise un jeu des déchets !
Pensez à l’après-festival et aux équipes de nettoyage ! Pour contribuer à la protection du site des campings de façon ludique, le festival des Vieilles Charrues a imaginé un jeu autour de la récolte des déchets : pour la deuxième année consécutive, les festivaliers sont invités à pratiquer le tri sélectif et à récolter leurs déchets dans des sacs poubelles. En échange de ces sacs (noirs pour les ordures ménagères – jaunes pour le tri sélectif), rapportés dans un des 10 stands prévus à cet effet, le campeur écolo récolte des points lui permettant de gagner des cadeaux ! A gagner : goodies, montres, sacs, gobelets collectors, tee shirts, visites « backstage », montée sur scène, des places pour le festival 2013, des séjours (week-ends en Irlande, à Londres…)

Les gobelets consignés
L’édition 2010 du festival a été marquée par la mise en place des gobelets consignés. Finis les monceaux de gobelets jetables écrasés au sol et le tapis de plastique mêlé de boue que l’on retrouvait les années précédentes après le festival ! Grâce à cette action, le festival a réduit sa production de déchets de six tonnes ! En 2012, le festival a décidé d’étendre l’utilisation du réutilisable / lavable à d’autres contenants comme le cornet de frites. A long terme, l’objectif du festival est d’aboutir au « tout consigné » afin de limiter au  maximum les possibilités de production de déchets des festivaliers.

Les autres actions
– suppression du double emballage des bouchons d’oreilles,
- recyclage de cartons en contenant poubelle
- refus de distribution de flyers publicitaires en masse

Les toilettes sèches

En 2009, grâce à la mise en place de toilettes sèches, le festival a réalisé une économie de 400 m3 d’eau. Depuis, leur nombre sur le site et sur les campings est passé de 93 à 120 (dont 5 réservées aux personnes à mobilité réduite). Les toilettes sèches sont des toilettes qui n’utilisent pas du tout d’eau et qui traitent nos matières par compostage. C’est très simple, ça ne sent pas et ça aide à protéger l’eau potable précieuse et rare.

L’électricité et les énergies fossiles

Le festival essaie de réduire au maximum les consommations en énergie fossiles, notamment en diminuant l’utilisation des groupes électrogènes consommant du carburant et rejetant du CO2 (les groupes électrogènes sur le site du festival ne sont présents que pour secourir le réseau électrique en cas de panne, d’autres sont cependant indispensables au niveau du camping où il n’y a pas de réseau électrique pour se raccorder). Les Vieilles Charrues ont également développé d’autres actions au cours des dernières éditions : utilisation de véhicules électriques en backstage pour les équipes bénévoles et professionnelles (en 2011), auto-alimentation électrique d’un stand par le biais d’une façade photovoltaïque (installée depuis 2 ans au niveau stand « développement durable »).

Le papier

En amont du festival, un maximum de documents de communication est fabriqué avec un papier écologique, issu de forêts gérées durablement. Les quantités d’impression sont également réévaluées chaque année de façon à ne pas faire de gaspillages de flyers, dépliants, affiches, etc. De plus, le papier d’impression utilisé tout au long de l’année au sein des bureaux de l’association est élaboré à partir du réemploi intégral et exclusif de papiers de récupération (Label APUR, Ange Bleu et certification ISO 14001)

Eco Charrues est une association à but non lucratif, créée à l’initiative des Vieilles Charrues, qui s’inscrit dans le développement durable à travers son projet de laverie sociale. C’est une structure destinée à louer, laver, sécher et reconditionner des gobelets réutilisables ainsi que de la vaisselle ou encore du matériel de conditionnement utilisé dans le secteur de l’industrie. L’objectif est de proposer en Centre-Bretagne une solution de lavage solidaire, économique et la plus écologique possible. Dans ce cadre, Eco Charrues collabore avec l’ESAT de Carhaix afin de développer l’insertion par le travail de personnes en situation de handicap. Soutenir le tissu économique et associatif local tout en conjuguant solidarité et environnement, telle est la vocation d’Eco Charrues.

Faire l’amour, pas la guerre

 

Le préservatif. Tout le monde en parle mais on ne l’utilise pas encore assez. Et à ce jour, c’est la seule protection réélement refficace sontre les IST et les risques de grossesses non désirées. Des préservatifs masculins et féminins (parité oblige!) sont disponibles un peu partout sur le Village associatif.

Une consommation responsable

Beaucoup de produits sont illicites (cannabis, extasy, LSD…).  Leur consommation représente un risque pour la santé, et peut entrainer de lourdes poursuites judiciaires (et nul n’est sensé ignorer la loi !). Pour autant, les produits licites (alcool, tabac, medicaments…) ne sont pas moins dangereux et leur consommation abusive peut se révéler vraiment problématique.

L’alcool

Sur le site, un stand « prévention alcool » est implanté à côté des entrées. Intitulé « le café de Sam », ce stand est animé par la sécurité routière. Son objectif : informer et sensibiliser les festivaliers à propos des risques liés à la consommation d’alcool (lieu de dialogue, diffusion de documents et outils de prévention, vidéos diffusées sur, jeu de parcours avec port de lunettes de simulation…).
En partenariat avec la Sécurité Routière.

Le dépistage à proprement parler (éthylomètres électroniques & éthylotests jetables) se fait désormais à l’extérieur du site, au niveau du stand de la Prévention Routière du Finistère, à partir de 22h (nouveau : également à la sortie VIP). Des équipes mobiles interpellent également les festivaliers à la sortie du site pour sensibiliser un maximum de monde.

Les drogues

Le stand de  L’Orange Bleue oeuvre à la prévention des  risques liés à la consommation de substances psychoactives.

L’ association sillonne la Bretagne depuis 2000 au gré des rassemblements festifs et musicaux (concert, festival, free party, teknival…) sans jugement, ni morale, en délivrant des informations objectives pour que chaque personne rencontrée puisse développer une prise de conscience. C’est un lieu d’information et de sensibilisation où des bouchons d’oreilles et préservatifs sont disponibles.