Énergies et ressources

MAÎTRISER ET LIMITER LES CONSOMMATIONS D’ÉNERGIE, PRÉSERVER LES RESSOURCES NATURELLES

La préservation de l’environnement passe par la préservation des ressources et la chasse aux gaspillages. Le festival cherche continuellement et met en œuvre des moyens pour maîtriser et limiter sa consommation en eau, électricité et énergies fossiles. En 2018, les Vieilles Charrues ont été le premier festival à bénéficier de biopropane, énergie renouvelable et peu poluante proposée par leur partenaire Primagaz, pour alimenter les espaces de restauration pendant toute la durée du festival.

Eau

L’eau est une ressource rare et précieuse : il est important de la préserver. 196 cabines de toilettes sèches sont mises en place dans les campings, conçues par les Vieilles Charrues et fabriquées par une entreprise locale. Ces toilettes n’utilisent pas d’eau : plus de 500 m3 d’eau sont ainsi économisés en 4 jours par rapport à des toilettes classiques. Ce dispositif permet en plus de traiter nos matières par compostage : elles sont collectées à l’issue du festival, valorisées auprès d’un agriculteur local et font ensuite l’objet d’un plan d’épandage. La mise en place de robinets poussoirs sur les installations sanitaires et les fontaines à eau permettent également de diminuer le gaspillage d’eau potable.

Électricité

Au fil des années, le festival a progressivement fait évoluer son parc de matériel pour limiter les consommations d’énergie : l’éclairage à iodure métallique a été remplacé dès 2007 par des projecteurs HPI-T et c’est désormais l’éclairage LED qui est utilisé sur la majorité du site (développé depuis 2012). Ces nouvelles technologies moins gourmandes en énergie assurent un aussi bon éclairage et ont une durée de vie bien plus importante.

Exemple : sur les 10 km d’éclairage extérieur installés chaque année, la technologie LED a permis de réduire la consommation énergétique de 106 kWh entre 2012 et 2018. (Avec un kWh on peut regarder la télé pendant 3 à 5h, faire fonctionner un réfrigérateur pendant une journée, travailler une journée et demie sur un ordinateur portable, etc.)

Au vu des surfaces à éclairer (et de la demande énergétique), le festival privilégie le réseau de distribution électrique français, et non une gestion par groupes électrogènes (qui consomment du carburant et rejettent du CO2). Les groupes électrogènes sont utilisés en dernier recours : dans les endroits dépourvus de réseau et en dispositif de secours quand ce dernier ne peut satisfaire la demande en énergie.

Cette utilisation raisonnée permet au festival de réduire son empreinte carbone liée à l’éclairage. Aujourd’hui seuls 9 petits groupes électrogènes d’une puissance de 15 à 20kW sont utilisés dans les campings et programmés pour fonctionner uniquement lors de la période nocturne. Pour limiter leur nombre, un dispositif d’alimentation photovoltaïque est également implanté (permettant l’éclairage d’une tour).

L’éclairage (intérieur et extérieur) bénéficie d’une meilleure gestion afin que certains endroits ne restent pas éclairées le jour. Des minuteurs sont mis en place sur le réseau électrique de l’éclairage, afin de couper le courant de 8h du matin à 20h le soir. Des connectiques spécifiques permettent aussi d’optimiser la centralisation de la commande d’allumage et d’extinction des lumières.

ÉNERGIES FOSSILES ET BIOGAZ PRIMAGAZ

Le festival réduit l’utilisation de groupes électrogènes qui consomment du carburant et rejettent du CO2 – les groupes électrogènes sur le site ne sont utilisés qu’en secours du réseau électrique en cas de panne ; certains sont néanmoins indispensables au camping où il n’y a pas de réseau électrique. Les premiers véhicules électriques font également leur apparition et des alternatives sont testées pour du transport de petit matériel (cyclo avec remorque).

En 2018, les Vieilles Charrues ont été le premier festival à bénéficier de biopropane, énergie renouvelable proposée par leur partenaire Primagaz, pour alimenter les espaces de restauration pendant toute la durée du festival. Produit uniquement à partir de déchets industriels recyclés (68%) et d’huiles végétales (32%), le biopropane est un nouveau gaz renouvelable qui émet 78% de CO2 de moins que le propane, soit la combustion la moins émissive actuellement disponible, et ne rejette aucune particule fine. Ses performances énergétiques sont identiques à celles du propane standard (source : Base Carbone® de l’Ademe en décembre 2017).

DÉCOUVREZ TOUTES NOS ACTIONS

ACCUEIL

GESTION DES DÉCHETS

ENGAGEMENT ET ANCRAGE TERRITORIAL

ACCESSIBILITÉ

Prévention des risques