Tout a commencé par une kermesse au bord de l’eau, avec très peu de musique et beaucoup de bonne franquette, des grillades et des jeux incroyables, tels que le lancer de botte ou l’inévitable « tirer de charrues ».

Historique

Origines

Tout a commencé par une kermesse au bord de l’eau, avec très peu de musique et beaucoup de bonne franquette, des grillades et des jeux incroyables, tels que le lancer de botte ou l’inévitable « tirer de charrues ». Organisée à Landeleau, près de Carhaix, la première mouture réunit quelque 500 convives, principalement des potes de potes.

Un succès tel qu’il est décidé l’année suivante de réitérer l’expérience et d’ouvrir à un public plus large, d’inviter des fanfares et même d’enfoncer le clou côté parallèle brestois : un port est reconstitué en eau douce, avec son phare et son café. 2 000 personnes y accostent. Plus question de s’arrêter ! Les copains et les parents viennent prêter main forte pour la logistique.

En 94, le thème choisi (clin d’œil à la situation économique préoccupante du Centre Bretagne) est le désert. En plus des animations proposées, un concert « digne de ce nom » (avec scène et sono) est organisé. 5 000 personnes se pressent dans l’oasis pour profiter d’une journée dépaysante (rythmée par des courses de chameaux !) et applaudir, entre autres, Dolly & Co ou les Satellites. Le succès est énorme et l’association, un peu dépassée par les événements, songe qu’il faudrait peut-​être, pour la prochaine fois, penser à prendre une sécurité (faute d’avoir eu l’idée plus tôt, le programmateur sera obligé de dormir toute la nuit sur la scène pour surveiller le matériel !).

Il devient risqué d’avoir autant de monde au bord de l’eau, le site semble soudain exigu… Il faut déménager.

Champ de foire

La municipalité de Carhaix, toute proche, propose alors son champ en plein centre ville. Bien sympa tout ça, mais pour le « tirer de charrues », les choses risquent d’être plus difficiles sur le bitume. Il est donc impératif de trouver de nouvelles attractions.

La musique, jusque-​là simple ingrédient de la fête, arrive en force : 3 jours de concerts sont programmés. Après le choix d’un nom irrévérencieux, une nouvelle exigence se dessine, utopiste de premier abord, toujours dans l’auto-dérision et teintée d’un zeste de provocation malicieuse : « pourquoi toujours devoir faire des bornes pour aller voir les stars, désormais elles viendront à nous ! »

La kermesse se réoriente clairement en un festival et une poignée de rescapés d’un autre festival breton (Tamaris) vient prêter main forte à l’équipe déjà en place. D’ores et déjà, l’éclectisme prévaut. Il en faut pour tous les goûts, toutes les générations et toutes les bourses : Blues Brothers, Silencers et Ar Re Yaouank (première édition urbaine en 95)… Le festival offre une douzaine d’artistes pour 30 francs la soirée.

Le succès est de nouveau au rendez-​vous et l’affiche prend de l’ampleur l’année suivante (Lavillers, Le Forestier, Zebda, Franck Black ou Miossec). En 97, onze artistes sont annoncés (Claude Nougaro, Jane Birkin, Simple Minds et James Brown en tête d’affiche). Cette édition explosive aura un tel retentissement que le festival devra à nouveau déménager.

Retour aux champs

En 98, le site de Kerampuilh, avec sa forme d’amphithéâtre naturel et ses nombreux hectares de champs, s’impose de lui-​même comme le décor idéal. Un mois avant le festival, une véritable ville y voit peu à peu le jour, avec ses quartiers, ses règles de vie et ses kilomètres de cables.

Tout prend soudain de l’ampleur ! Après avoir hésité longtemps entre 3 et 4 jours de festival, les laboureurs ont fini par se prononcer pour l’option la plus longue, en ouvrant la grande scène dès le jeudi soir. Une formule approuvée depuis la venue de Johnny Hallyday qui permet de sortir du cadre horaire plus strict des autres journées.
Avec ce retour à la verdure et le développement d’un camping gratuit, un nouveau rituel s’instaure : à la joie de venir faire la fête entre potes, s’ajoute le plaisir de pouvoir rester plongé dans l’univers du festival 4 jours durant, sans avoir à quitter le site.

L’aventure attire bien sûr une majorité de 18/​25 ans mais on voit aussi des familles entières, toutes générations confondues, comme aux premiers jours. Au fil du temps, l’ambiance bon enfant et l’affiche éclectique des Vieilles Charrues ont réussi à séduire toutes les populations. Chacun y trouve son compte. Parmi les 53 000 festivaliers journaliers, des tribus au look chamarré et des retraités paisibles cohabitent avec le même sourire.
Côté organisation, de nombreux professionnels sont à l’oeuvre ainsi qu’une légion de bénévoles fidèles au poste : buvettes, restauration, consignes, billetterie, campings, nettoyage, accueil artistes… Ces « laboureurs » de la première heure, d’année en année, sont passés d’une centaine à près de 7 000.

Historique

Tout a commencé par une kermesse au bord de l’eau, avec très peu de musique et beaucoup de bonne franquette, des grillades et des jeux incroyables, tels que le lancer de botte ou l’inévitable « tirer de charrues ». Organisée à Landeleau, près de Carhaix, la première mouture réunit quelque 500 convives, principalement des potes de potes.

Un succès tel qu’il est décidé l’année suivante de réitérer l’expérience et d’ouvrir à un public plus large, d’inviter des fanfares et même d’enfoncer le clou côté parallèle brestois : un port est reconstitué en eau douce, avec son phare et son café. 2 000 personnes y accostent. Plus question de s’arrêter ! Les copains et les parents viennent prêter main forte pour la logistique.

En 94, le thème choisi (clin d’œil à la situation économique préoccupante du Centre Bretagne) est le désert. En plus des animations proposées, un concert « digne de ce nom » (avec scène et sono) est organisé. 5 000 personnes se pressent dans l’oasis pour profiter d’une journée dépaysante (rythmée par des courses de chameaux !) et applaudir, entre autres, Dolly & Co ou les Satellites. Le succès est énorme et l’association, un peu dépassée par les événements, songe qu’il faudrait peut-​être, pour la prochaine fois, penser à prendre une sécurité (faute d’avoir eu l’idée plus tôt, le programmateur sera obligé de dormir toute la nuit sur la scène pour surveiller le matériel !).

Il devient risqué d’avoir autant de monde au bord de l’eau, le site semble soudain exigu… Il faut déménager.

La municipalité de Carhaix, toute proche, propose alors son champ en plein centre ville. Bien sympa tout ça, mais pour le « tirer de charrues », les choses risquent d’être plus difficiles sur le bitume. Il est donc impératif de trouver de nouvelles attractions.

La musique, jusque-​là simple ingrédient de la fête, arrive en force : 3 jours de concerts sont programmés. Après le choix d’un nom irrévérencieux, une nouvelle exigence se dessine, utopiste de premier abord, toujours dans l’auto-dérision et teintée d’un zeste de provocation malicieuse : « pourquoi toujours devoir faire des bornes pour aller voir les stars, désormais elles viendront à nous ! »

La kermesse se réoriente clairement en un festival et une poignée de rescapés d’un autre festival breton (Tamaris) vient prêter main forte à l’équipe déjà en place. D’ores et déjà, l’éclectisme prévaut. Il en faut pour tous les goûts, toutes les générations et toutes les bourses : Blues Brothers, Silencers et Ar Re Yaouank (première édition urbaine en 95)… Le festival offre une douzaine d’artistes pour 30 francs la soirée.

Le succès est de nouveau au rendez-​vous et l’affiche prend de l’ampleur l’année suivante (Lavillers, Le Forestier, Zebda, Franck Black ou Miossec). En 97, onze artistes sont annoncés (Claude Nougaro, Jane Birkin, Simple Minds et James Brown en tête d’affiche). Cette édition explosive aura un tel retentissement que le festival devra à nouveau déménager.

En 98, le site de Kerampuilh, avec sa forme d’amphithéâtre naturel et ses nombreux hectares de champs, s’impose de lui-​même comme le décor idéal. Un mois avant le festival, une véritable ville y voit peu à peu le jour, avec ses quartiers, ses règles de vie et ses kilomètres de cables.

Tout prend soudain de l’ampleur ! Après avoir hésité longtemps entre 3 et 4 jours de festival, les laboureurs ont fini par se prononcer pour l’option la plus longue, en ouvrant la grande scène dès le jeudi soir. Une formule approuvée depuis la venue de Johnny Hallyday qui permet de sortir du cadre horaire plus strict des autres journées.
Avec ce retour à la verdure et le développement d’un camping gratuit, un nouveau rituel s’instaure : à la joie de venir faire la fête entre potes, s’ajoute le plaisir de pouvoir rester plongé dans l’univers du festival 4 jours durant, sans avoir à quitter le site.

L’aventure attire bien sûr une majorité de 18/​25 ans mais on voit aussi des familles entières, toutes générations confondues, comme aux premiers jours. Au fil du temps, l’ambiance bon enfant et l’affiche éclectique des Vieilles Charrues ont réussi à séduire toutes les populations. Chacun y trouve son compte. Parmi les 53 000 festivaliers journaliers, des tribus au look chamarré et des retraités paisibles cohabitent avec le même sourire.
Côté organisation, de nombreux professionnels sont à l’oeuvre ainsi qu’une légion de bénévoles fidèles au poste : buvettes, restauration, consignes, billetterie, campings, nettoyage, accueil artistes… Ces « laboureurs » de la première heure, d’année en année, sont passés d’une centaine à près de 7 000.

Bénévoles

Infos pratiques

INSCRIPTIONS
Contactez-nous : benevoles@vieillescharrues.asso.fr ou proposez votre aide dans une des associations partenaires. 

MONEIZ
Pour recharger et relier votre compte Moneiz personnel, utilisez le code-barre indiqué sur la convocation de vous recevrez début juillet. 

CAMPING BÉNÉVOLES
Gratuit avec douches et sanitaires à proximité et petits-déjeuners proposés le matin. 

JARDIN DES BÉNÉVOLES
Espace de convivialité et de détente sur le festival entièrement dédié aux bénévoles : bar (les softs vous y sont offerts pour vous rafraîchir), resto, tables & massages !

7 158 bénévoles

Culturelles, caritatives ou sportives, plus de 132 associations nous apportent leur aide précieuse pendant le festival.

Ce sont les fameux laboureurs, garants de l’esprit Charrues ! Ils donnent de leur temps tout en contribuant par leur présence à faire avancer les projets de leurs structures respectives. En effet, nous avons élaboré un système de solidarité inter-associative et reversons aux associations une donation financière proportionnelle à leur investissement humain.

Le fait que cet investissement collectif bénévole ait des conséquences socio-culturelles sur le territoire local, mais aussi à l’autre bout du monde, est une grande fierté pour tous. Ainsi, dans les projets rendus possibles grâce au concours bénévole, on notera la construction d’écoles, de crèches et de puits d’eau potable dans le monde entier, l’acheminement de matériel de santé en Inde ou encore la rénovation d’une chapelle en Centre- Bretagne. Mais qu’il s’agisse du renouvellement d’un jeu de maillot pour le club de rugby ou d’un projet humanitaire de plus grande ampleur, c’est toujours le principe de l’engagement et de l’intérêt collectif qui est mis en avant.

Toute l’équipe et l’association du festival remercie l’intégralité de ses bénévoles. Aux entrées, nettoyage, stands de restauration, bars, parkings, campings, logistiques…vous jouez chaque année un rôle déterminant dans la réussite du festival.
Nous n’existerions pas sans vous ! ❤️

Un grand merci également à tous les responsables, référents, chefs d’équipes qui encadrent et veillent à améliorer les conditions de chacun.

Les associations

1 2 3 PETITS PAS
ACTION JUSTICE ET PAIX
ADDES
ADEEC
ALCP
AMICALE DE LA POLICE DE ST-BRIEUC
AMICALE DES ÉLÈVES DE L’INSA DE RENNES / AEIR
AMICALE DES HOSPITALIERS DE CARHAIX
AMICALE KARATÉ DO CARHAIX
AMICALE LAÏQUE DE LA MOTTE
AMICALE LAÏQUE DE LOUDÉAC HANDBALL
AMICALE LAÏQUE DE POULLAOUËN
AMZER VRAV
AN ODE WENN
ANIMATION CROIX NEUVE
APE DE KERVEN
APE DE LANDELEAU
APE DE MOTREFF
APEK
APEL ENFANT JESUS
APEL NOTRE DAME DE ROSTRENEN
APEL ST YVES GLOMEL
ARZOU DA ZONT – DIWAN PLABENNEG
AS LA MONTAGNE PLÉVIN-PAULE
ASSOCIATION DES SCLÉRODERMIQUES DE FRANCE
ASSOCIATION FRANCE-PALESTINE SOLIDARITÉ
ASSOCIATION GALIPETTE
ASSOCIATION GARS DE PLONÉVEZ-DU-FAOU
BAGAD OSISMI SPEIED
BLEUNIOU SIVI
BOWLING CLUB THIAIS
BREIZHINTER
CARHAIX BASKET
CARHAIX NATATION
CARHAIX POHER GYMNASTIQUE
CARHAIX POHER ROLLER SKATING CLUB
CENTRE ÉQUESTRE CARHAIX
CERCLE CELTIQUE D’AHÈS
CERCLE CELTIQUE DE ROSTRENEN
C’EST À FAIRE
C’HOARIOU KILHOU
CLAP DE PLOUNÉVÉZEL
CLUB CYCLOTOURISTE DU POHER
CLUB PONGISTE PLÉVINOIS
COHU
COMITÉ DES FÊTES DE CLÉDEN-POHER
COMITÉ DES FÊTES DE ST-TUGDUAL
COMITÉ LES FLEURS
CONTRECHAMP
CRINS BLEU
DANS LES YEUX DE LOU
DART’S ATAV
DC CARHAIX (DERNIÈRES CARTOUCHES DE CARHAIX)
DYLAN POUR L’ESPOIR
EAU VIVE BRETAGNE
ÉCOLE DE MUSIQUE PRM
ELEKTRO CHOC
ENTENTE MONTS D’ARRÉE CARHAIX HANDBALL
ERER NOZ
ERGUÉ-QUIMPER HANDBALL
ESPÉRANCE DE PLOUGUERNEAU
FAB ROADS
FAR SAINT AUGUSTIN
FESTIV’IT
FORN KOZH
GLAZIK PUMBASKET
GWALLSPERED
HERMINE CALLACOISE
INTERGÉNÉRATION DU MOUSTOIR
JUDO CLUB CHÂTEAUNEUF-DU-FAOU
KAN AR MOR
KANERIEN AR MENEZ DU
KARRIGELL
KORN BOUD
KOROLLERIEN BRO PONVEL
LA CAVALCADE DE SCAËR
LA COOPE
LA CRÈCHE 
LA FISELERIE
LA KORRIGANE
LA MAIN TENDUE
LA PIERRE LE BIGAUT MUCOVISCIDOSE
LADIES’ CIRCLE 64 LORIENT
LE CHAMP DES POSSIBLES
LE CHANT DES MENHIRS
LE JOUR J
LES AMIS DE L’ENFANCE
LES AMIS DE LESCOAT
LES CARNAVALIERS DES HURLEVENTS
LES CHARS’RIEURS
LES ENFANTS AVANT TOUT
LES MARCHEURS DU POHER
LES PAPILLONS BLEUS DE SPÉZET
LES TRICOLORES DE LANDRÉVARZEC
LISE DIWAN CARHAIX
MES MEUHS STRA
MONTAGNES NOIRES VTT
PAOTRED DISPOUNT ERGUÉ-GABÉRIC
PEUPLES SOLIDAIRES
PHENIX
RÉCOLTER POUR DONNER
REDERIEN KREIZ BREIZH
RUGBY CLUB CARHAIX
RUGBY CLUB QUIMPÉROIS – AR MAOUT ROZ
SAINT LAURENT FRATERNITÉ AFRIQUE
SECOURS POPULAIRE CARHAIX
SKANV E DROAD
SKOL DIWAN BANALEG
SKOL DIWAN BREST
SKOL DIWAN KARAEZ
SKOL DIWAN KEMPERLE
SKOL DIWAN LESNEVEN
SKOL GOUREN SPEZET
SOLIDARITÉ DAR EL SALAM
SOLIDARITÉ ENFANTS DU MONDE
SYNERGIE LIBRE
TANTAD
TENNIS CLUB CARHAIX
TENNIS DE TABLE CARHAIX
TERRE D’ESPOIR ARMOR
TERROIRS EN FÊTE
US KERGLOFF
US LANDELEAU
US POULLAOUËN
US TREFFRIN
USL PLOUEGAT GUERRAND
UTOPIA 56
VCL 38
VIRADE DE ROSCOFF

Bénévoles

INSCRIPTIONS
Contactez-nous : benevoles@vieillescharrues.asso.fr ou proposez votre aide dans une des associations partenaires. 

MONEIZ
Pour recharger et relier votre compte Moneiz personnel, utilisez le code-barre indiqué sur la convocation de vous recevrez début juillet. 

CAMPING BÉNÉVOLES
Gratuit avec douches et sanitaires à proximité et petits-déjeuners proposés le matin

JARDIN DES BÉNÉVOLES
Espace de convivialité et de détente sur le festival entièrement dédié aux bénévoles : bar (les softs vous y sont offerts pour vous rafraîchir), resto, tables & massages !

7 158 bénévoles

Culturelles, caritatives ou sportives, plus de 132 associations nous apportent leur aide précieuse pendant le festival.

Ce sont les fameux laboureurs, garants de l’esprit Charrues ! Ils donnent de leur temps tout en contribuant par leur présence à faire avancer les projets de leurs structures respectives. En effet, nous avons élaboré un système de solidarité inter-associative et reversons aux associations une donation financière proportionnelle à leur investissement humain.

Le fait que cet investissement collectif bénévole ait des conséquences socio-culturelles sur le territoire local, mais aussi à l’autre bout du monde, est une grande fierté pour tous. Ainsi, dans les projets rendus possibles grâce au concours bénévole, on notera la construction d’écoles, de crèches et de puits d’eau potable dans le monde entier, l’acheminement de matériel de santé en Inde ou encore la rénovation d’une chapelle en Centre- Bretagne. Mais qu’il s’agisse du renouvellement d’un jeu de maillot pour le club de rugby ou d’un projet humanitaire de plus grande ampleur, c’est toujours le principe de l’engagement et de l’intérêt collectif qui est mis en avant.

Toute l’équipe et l’association du festival remercie l’intégralité de ses bénévoles. Aux entrées, nettoyage, stands de restauration, bars, parkings, campings, logistiques…vous jouez chaque année un rôle déterminant dans la réussite du festival.
Nous n’existerions pas sans vous ! ❤️

Un grand merci également à tous les responsables, référents, chefs d’équipes qui encadrent et veillent à améliorer les conditions de chacun.

1 2 3 PETITS PAS
ACTION JUSTICE ET PAIX
ADDES
ADEEC
ALCP
AMICALE DE LA POLICE DE ST-BRIEUC
AMICALE DES ÉLÈVES DE L'INSA DE RENNES / AEIR
AMICALE DES HOSPITALIERS DE CARHAIX
AMICALE KARATÉ DO CARHAIX
AMICALE LAÏQUE DE LA MOTTE
AMICALE LAÏQUE DE LOUDÉAC HANDBALL
AMICALE LAÏQUE DE POULLAOUËN
AMZER VRAV
AN ODE WENN
ANIMATION CROIX NEUVE
APE DE KERVEN
APE DE LANDELEAU
APE DE MOTREFF
APEK
APEL ENFANT JESUS
APEL NOTRE DAME DE ROSTRENEN
APEL ST YVES GLOMEL
ARZOU DA ZONT - DIWAN PLABENNEG
AS LA MONTAGNE PLÉVIN-PAULE
ASSOCIATION DES SCLÉRODERMIQUES DE FRANCE
ASSOCIATION FRANCE-PALESTINE SOLIDARITÉ
ASSOCIATION GALIPETTE
ASSOCIATION GARS DE PLONÉVEZ-DU-FAOU
BAGAD OSISMI SPEIED
BLEUNIOU SIVI
BOWLING CLUB THIAIS
BREIZHINTER
CARHAIX BASKET
CARHAIX NATATION
CARHAIX POHER GYMNASTIQUE
CARHAIX POHER ROLLER SKATING CLUB
CENTRE ÉQUESTRE CARHAIX
CERCLE CELTIQUE D'AHÈS
CERCLE CELTIQUE DE ROSTRENEN
C'EST À FAIRE
C'HOARIOU KILHOU
CLAP DE PLOUNÉVÉZEL
CLUB CYCLOTOURISTE DU POHER
CLUB PONGISTE PLÉVINOIS
COHU
COMITÉ DES FÊTES DE CLÉDEN-POHER
COMITÉ DES FÊTES DE ST-TUGDUAL
COMITÉ LES FLEURS
CONTRECHAMP
CRINS BLEU
DANS LES YEUX DE LOU
DART'S ATAV
DC CARHAIX (DERNIÈRES CARTOUCHES DE CARHAIX)
DYLAN POUR L'ESPOIR
EAU VIVE BRETAGNE
ÉCOLE DE MUSIQUE PRM
ELEKTRO CHOC
ENTENTE MONTS D'ARRÉE CARHAIX HANDBALL
ERER NOZ
ERGUÉ-QUIMPER HANDBALL
ESPÉRANCE DE PLOUGUERNEAU
FAB ROADS
FAR SAINT AUGUSTIN
FESTIV'IT
FORN KOZH
GLAZIK PUMBASKET
GWALLSPERED
HERMINE CALLACOISE
INTERGÉNÉRATION DU MOUSTOIR
JUDO CLUB CHÂTEAUNEUF-DU-FAOU
KAN AR MOR
KANERIEN AR MENEZ DU
KARRIGELL
KORN BOUD
KOROLLERIEN BRO PONVEL
LA CAVALCADE DE SCAËR
LA COOPE
LA CRÈCHE 
LA FISELERIE
LA KORRIGANE
LA MAIN TENDUE
LA PIERRE LE BIGAUT MUCOVISCIDOSE
LADIES' CIRCLE 64 LORIENT
LE CHAMP DES POSSIBLES
LE CHANT DES MENHIRS
LE JOUR J
LES AMIS DE L'ENFANCE
LES AMIS DE LESCOAT
LES CARNAVALIERS DES HURLEVENTS
LES CHARS'RIEURS
LES ENFANTS AVANT TOUT
LES MARCHEURS DU POHER
LES PAPILLONS BLEUS DE SPÉZET
LES TRICOLORES DE LANDRÉVARZEC
LISE DIWAN CARHAIX
MES MEUHS STRA
MONTAGNES NOIRES VTT
PAOTRED DISPOUNT ERGUÉ-GABÉRIC
PEUPLES SOLIDAIRES
PHENIX
RÉCOLTER POUR DONNER
REDERIEN KREIZ BREIZH
RUGBY CLUB CARHAIX
RUGBY CLUB QUIMPÉROIS - AR MAOUT ROZ
SAINT LAURENT FRATERNITÉ AFRIQUE
SECOURS POPULAIRE CARHAIX
SKANV E DROAD
SKOL DIWAN BANALEG
SKOL DIWAN BREST
SKOL DIWAN KARAEZ
SKOL DIWAN KEMPERLE
SKOL DIWAN LESNEVEN
SKOL GOUREN SPEZET
SOLIDARITÉ DAR EL SALAM
SOLIDARITÉ ENFANTS DU MONDE
SYNERGIE LIBRE
TANTAD
TENNIS CLUB CARHAIX
TENNIS DE TABLE CARHAIX
TERRE D'ESPOIR ARMOR
TERROIRS EN FÊTE
US KERGLOFF
US LANDELEAU
US POULLAOUËN
US TREFFRIN
USL PLOUEGAT GUERRAND
UTOPIA 56
VCL 38
VIRADE DE ROSCOFF

L’équipe permanente

Directeur général : Jérôme Tréhorel
Programmateur.rice : Jean-Jacques Toux et Jeanne Rucet
Responsable administratif et financier : Christophe Roué
Responsable alimentaire et bar, assistant comptable : Rodolphe Bossé
Responsable billetterie et accès : Sylvie Poulichet
Responsable communication et relations presse : Claire Malard
Assistante communication et attachée de production : Lucie Hourman
Accueil et merchandising  : Gaïd Bail
Chargé de projets développement durable : Quentin Sibéril
Responsable dépôt : Jean-Luc Le Floc’h
Responsable partenariat et mécénat : Alexandre Ollivier
Responsable informatique : Frédéric Oger
Responsable logistique : Sandrine Toisier

Le bureau de l’association

Bruno L’Harhant
Richard Jaffrenou
Pascal Guénan
Paul Hély
Thierry Malledant
Jean-Luc Martin
Yvon Rouzic

Le conseil d’administration est composé de 21 membres.